Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T4 "La vielle peau"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 4 « Quand le vent fait chanter les pierres »

La vielle peau

25/02/2021



La vielle peau est tannée,

Comme une damnée.

Au nu fripé à sec,

Émeri dépérit.

Une marche lente,

Bien craquante.

Quand la peau explose,

Failles temporelles,

Lèvres gercées au temps,

Langue râpeuse, râleuse.

Les yeux dans les paupières,

Les mains serres crochues,

D'os et de rouilles,

Crissantes aux dents,

Seins et ventre,

Comme des sacs,

Toile de jute

En bandoulière.


La vielle peau est tannée,

Par le soleil le vent.

Sculptée par les ans,

Grenaillée au sable.

Qu'un seul éternuement

Pourrait éparpiller,

En cent mille poussières.




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout