Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T3*** "L'arrêt du marcheur"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 3 « Ouvrir un chemin caresser les étoiles »

L’arrêt du marcheur

30/11/2020



Aux sources,

Les lèvres pissent

Derrière les pierres.


L'herbe verte, en rigole,

Écoule le trop plein

De cette pissotiére.


Le petit vent

Mauvais, rouspète,

D'odorantes effluves.


Dans la Forêt,

Les bois morts

Brament aux feuilles.


Aux pieds des champignons,

Les ronds de sorcières

On leurs prés carrés.


Le petit bois

Se découpe

En hiver.


Les oiseaux

Volubiles

Taillent des bavettes.

Les piverts,

En amoureux,

Bécotent les arbres.


Puis, Le marcheur,

Enfin soulagé,

Remonte sa braguette.


FIN



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout