Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T3*** Grise ville"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 3 « Ouvrir un chemin caresser les étoiles »

Grise ville

10/01/2021


C'est une vague déferlante.

Me voilà, accroché aux branches,

Balloté aux vents qui déjantent,

Fracassé, découpé en tranche.


Projeté, sur des murs délavés

De graffitis, en peintures salies,

D'une ville, aux âmes déjantées,

Ou le silence, est à jamais enfoui.


Ville inhumaine, ou tout est cri,

Bruits, chaos, horizons rétrécis,

Ignoré, par la foule grise,

Chahuté, d'une vague éprise.


Me voila accrochés aux branches,

Balloté, d'âmes déboussolées.

Ployant, sous le poids des palanches,

D'un fardeau aux hommes emmurés.


Les villes aux nuits sans étoiles,

Aux journées de si pâles soleils,

Ou rien, au ciel ne se dévoile.

Jamais, nos regards ne s’émerveillent,


Dans ces villes de mornes solitudes.




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout