Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T3*** "Dérision"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 3 « Ouvrir un chemin caresser les étoiles »

Dérision

27/11/2020


Les enfants courent

Sur la tête des poux.


Les branches mortes

Restent aux arbres.


Les rires des amants

Aux éclats d'amendes.


Les routes sont tracées,

Pour permettre la déroute.


Au printemps, en mer de Chine,

Les rouleaux des vagues,

Deviennent des rouleaux de printemps.


Les crabes, sont de bonnes volontés,

Mais font tout de travers.


L'univers ne sert à rien,

Il est bien trop grand pour nous.


L'arbre qui cache la forêt,

Est la poutre qu'on à dans l'œil.


L'épine dans mon pied,

A participée au concours l'épine.


L'œil de bœuf

Est une fenêtre vache.


Le sang coule, dans les veines

De ceux qui n'ont pas de chances.


FIN



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout