Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2 "Volutes nuées"

Dernière mise à jour : 1 mai 2021

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Volutes nuées

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(Septembre 2020)



L’automne, est arrivé jusqu’à ma plume.

Celle-ci, frileuse, grelotte et frissonne de froid.

Elle s’enrhume, sur les pages blanches tombées.

Parsèment les feuilles d’encres et de rouilles.

Accrochée,

Aux voiles légères des étoiles blafardes.

Prise,

Aux flots des premières larmes du temps.

L’été, pris de court, souffle sur les nuées.

Du sud au nord, du couchant au levant.

L’hiver, en embuscades, lèche les premiers embruns.

Entre chiens et loups, l’automne cherche sa place.

Immobile,

Aux plages de sable, émouvantes de nostalgie,

Bercé,

Des vagues chaudes, des mers alanguies.

L’Été passe la main dans le dos de l’automne,

L’hiver c’est assis, patient de son retour.

Et ma plume enrhumée, aux volutes nuées,

Éternue sur le blanc, de pages éclaboussées.

Les frissons,

Sous ma plume qui tremblote,

De mes mots qui grelottent.



FIN

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout