Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2*** "Pique-nique"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Pique-nique

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(octobre 2020)


Ma bouche bée-hâte de te voir.

Quand ta bouche, fait des ronds de bouche,

Il y a des escarmouches qui touchent,

Quand l’eau de ta bouche à ma bouche.


Quand tu me condamnes corps et âme,

Une sortie d’été pour un pique-nique.

Termine en ébats sur la mousse fraiche,

Juste en dessous des arbres voyeurs.


Allongé sur ta couche, j’attends que tu me touches.

Tu fais des ronds d’heures, des rondeurs,

Ce que ton corps sait de mon corps,

Et mes doigts sur ta ligne rouge.


Quand l’a-larme à l’œil de tes désirs,

Mon Consensus sur ta consensuelle.

On se pour-lèche la tête bêche,

Quand tu butines, abeille mutine.


Quand en lutin mutin, je cache mon butin,

Entre tes mains comme un trésor,

Contre ta bouche, dans ton palais de reine,

Et moi, contre tes boutons en fleurs.


Quand je t’accule et que tu recul,

Dans tes retranchements je te bouscule.

J’aime tes griffes quand tu me griffes,

Quand tu me débriefes dans le dos.


Encore un effort me dit tu,

Quand tu t’épanches que tu te penches,

En un corps à corps sans désaccord,

Quand tu décolles pour les étoiles,

Le vent solaire, emporte, nos souffles courts.



FIN

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout