Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2 "Orage de bord de mer"

Dernière mise à jour : 29 avr. 2021

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Orage de bord de mer

Tous droit réservés

Laurent Ivaldi

(Août 2020)



Les temps dansent et se confirment.

Le chant du vent rond ronne aux oreilles.

Les vaguelettes ont le vague à l’âme,

Elles s’élèvent, attraper l’azur qui s’enfuit.

Elles roulent sous le poids d’aquatiques flots,

S’enroulent et fracassent les plages ennoyées.

Elles viennent se repaître, se pourléchant de sables et de galets.

Quand le sel rencontre les eaux d’ondes claires,

Les fous, ballottés aux vents, perdent la raison.

Les nuées rognent et grignotent l’azur.

Les vents ronronnant se muent en grognement.

Les champs d’éclairs grondent aux hommes.

Les tourments, libérés de leurs chaînes ce déchaînement,

Ils déversent des seaux d’ondes gouttelantes,

Pendant l’éternité momentanée d’un déluge.


Avant d’enfin assécher leurs peines aux terres assoiffées,

Les vagues ayant décroché les nuages apaisés,

Les arcs-en-ciel en béatitude, chapotent et illuminent le ciel

Sous les regards en hébétudes des fous de Bassan envolés.



FIN

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout