Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2*** "Les temps difficiles"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 « Les peines solaires »

Les temps difficiles

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(Septembre 2020)



Accroché aux jambes du temps qui passe,

Trainé sur les chemins rugueux de la vie.

Marqué des cicatrices avant que je ne trépasse,

De toutes mes forces, les yeux fermés je vis.


De toutes mes forces, je m’agrippe, autant que je le peux.

De tout mon être, aux pas cadencés et avides du temps.

Je crie, au temps, mes rêves frustrés et mes vœux.

J’appelle à reprendre mon souffle, et avaler du vent.


J’en appelle aux pierres et aux herbes folles,

Aux terres boueuses des chemins impraticables.

Aux pentes raides, à la pluie et aux vents d’Éole.

Retarder le train de course du temps infatigable.


Retarder les aiguilles, retourner les pendules,

Dresser des murs, élever des montagnes,

Creuser des gouffres, d’insondables ridules,

Dresser les vents, aux grands mâts de cocagne. Dresser des mers rageuses insondables.

Accroché aux jambes du temps qui lasse,

Je veux sentir la vie, vendre mon âme au diable.

Seules les vies difficiles s’arrêtent et vous enlacent.

Seules les vies difficiles vous font sentir vivant.

Elles vous apprennent à vous battre dans l’instant.

Ressentir chaque seconde, ensemencer le temps.

Ni passé, ni futur, seul l’instant, aux fers rougeoyant.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout