Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2*** "Les forges du mal"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Les forges du mal

(Octobre 2020)



La langue monotone tourne en rond,

En bouche enfoncée comme un coin,

Déliée des liens pauvres et moribonds,

Claque au rythme des faux témoins.


La langue, dans les poches sous les yeux,

Parle aux oreilles et prépare les gorges

Aux cris, et aux couteaux des pernicieux.

Les lames s’accumulent, aux fonds des forges.


Rien n’est plus fort que la haine de l’autre,

Elle est bien plus forte que l’amour de l’autre,

Les substrats fertiles d’un monde trop ancien,

Ou ce sont défais, depuis longtemps nos liens.


Quand les monstres avancent à découvert,

Nos bouches béantes devant l’horreur,

En un cri étouffé où sommeille la colère,

Mais rien ne la réveille, encore combien de morts.


La mèche est allumée, l’alarme programmée,

Comme un gouffre avalant toutes connaissances,

Les sots et les ignobles, lèvent des armées,

Et piétinent dans le sang, toutes les tolérances.


FIN

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout