Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2 "Le reloup et l'agneau"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Le reloup et l’agneau

(Août 2020)



L’agneau tout frais venu

Gambade dans les prés,

Broute de l’herbe fraiche

Et tête le lait frais.


Il,

Joue à saute-mouton,

Compte les moutons,

Tricote pull-over,

Sur le dos de la laine.

Bêle aux quatre vents,

En agneau innocent.


Elle,

Maman brebis trop prise

Qu’on lui tire le lait,

À faire son fromage,

Sans en faire un fromage,

En oublie son petit

Au fond des prés jolis.


Lui,

Papa bélier bourrin,

N’a jamais reconnu

L’agneau de ses ébats.

Fier comme un bar-tabac,

Passe son temps de mâle,

Tête basse et front haut

À asséner sans cesse,

Des coups de bélier fou,

À tout ce qui bouge.


L’autre,

Monsieur loup profitant

De l’innocent agneau,

S’approcha lentement,

De cette viande fraiche.


Lui dit

Mais où sont tes parents ?

Je n’en aperçois aucun.

L’agneau un temps surpris

Lui répondit,

Qu’il ne devait pas parler aux loups,

Que le loup est méchant,

Qu’il a de grandes dents.


Le loup

Tu vois bien tu es seul,

Et ne t’es point mangé,

Moi aussi je suis seul,

Personne ne me parle.

On me dit que je suis

Trop doux comme un agneau,

Alors j’ai voulu voir

Quel était cet agneau.

L’agneau

Moi aussi je suis seul,

Mes parents trop occupés,

L’une à ses fromages,

L’autre à ses hormones.

Alors je veux bien

Parler avec toi.

Et c’est ainsi qu’allait naître

Une amitié sincère.


Moralité,

Quand les parents vaquent,

Leurs enfants, eux, dansent avec les loups.

Avec la chance que pour sa meute,

Ce loup soit un reloup,

Pas pour son ami agneau,

Mais pour ses frères loups.


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout