Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2*** "Eveil"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 «Les peines solaires »

Éveil

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(Août 2020)



Je cogne aux portes

Pour tous ceux de derrière.


Appui sur les sonnettes

Pour que sonnent les vies.


Secoue les cloches

En tocsins alarmants.


Heurte les heurtoirs

Pour frapper les corps.


Hurle aux fenêtres

Qui s’ouvrent sur les hommes.

Jette des cailloux

Aux phrases lapidaires.


Tape sur des casseroles

À bouillir les âmes.


Souffle dans le sifflet

Alerter les oreilles.


Éveillez-vous aux rêves, posés sur un nuage.

Rêver, n’est pas une tare, une perte de temps.

Éveillez-vous aux vents, caressants, tempêtant,

Aux brûlots des soleils ou leurs vents caressants.

Aux lunes grises ou rousses et à leurs quartiers,

À la terre mère de la vie et ses racines fières.



FIN

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout