Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2*** "Blanc d'Espagne"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 2 « Les peines solaires »

Blanc d’Espagne

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(Octobre 2020)



J’écris les doigts d’encres injectées.

Les yeux gonflés aux sentiments,

Lâchent comme des éclaboussures,

Des rêves cachés au blanc d’Espagne.


Comme des signaux de fumées,

Perdues sur les cendres soufflées,

Aux vents dispersant leurs sens,

Pour des mots volants mélangés.


Sous les mots que je pèle,

Les sens insensés s’épèlent.

Sous la peau des mots, les graines,

Plantées et abreuvés aux veines.


Dérisoire envie de plaire,

À des ombres imaginaires,

Laisser les mots en filets d’air,

À vos oreilles murmurer.


Les mots, comme en éclaboussures,

Projetés du bout de mes doigts,

En écritures désarticulées,

Aux tiraillements de mes idées.


Jamais un jour de perdu,

Quand un poème vient de naître,

Un poème, une année de plus,

Après moi me fera renaître.


FIN


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout