Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1 "Partir"

Dernière mise à jour : 27 avr. 2021

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 1 « Renouveau »

Partir

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

(Juillet 2020)


Ses larmes souillent le sol de pierres,

Ses peines s’agglomèrent, et s’enlacent.

Elles se vautrent sur sa vie de misère,

Ses rêves, longtemps possibles s’effacent.


Rien ne soulage son cœur de femme,

Ses peines blessent son cœur amer.

Elles se vautrent contre son âme,

S’affalent, sur ses mots de prières.


Elle souffre, en une longue plainte déchirée.

Ses rêves de princesses et de princes charmants

Sont depuis longtemps jetés aux oubliettes.

Elle souffre de ses années d’innocences,

L’amour n’est pas le jardin d’Eden promis.

Les princes des contes restent dans les contes,

Rarement les souillons, deviennent des princesses.

Tous ses espoirs d’amour de petite fille s’effondrent.


Elle crie sa rage aux faiseurs d’histoires,

Essuie ses larmes d’amours déchirés,

Retient ses mots crachés de désespoir,

Partir ne se fait pas, quand on est bien élevée.



FIN

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout