Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1*** "Monde à faire"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 1 « Renouveau »

Monde à faire

(Mai 2020)



Lourd comme une pierre, froid comme l’hiver,

Mon cœur est amer car les jours d’après, éphémères

Viennent gâcher mes vers.


Comment peux ton croire, que trois mois de galère,

Peuvent changer un monde plus que millénaire,

Pensées éthers et éphémères.


Trois mois de chimère, alors que tant de guerres,

Tant de morts, par millions parsemés sur la terre ;

Non rien pu faire.


Jours d’après ignorants, discours en bandoulière,

Arpentant la misère, sur, comme des hommes fiers,

Ils nous contaient des vers.


Ces hommes sûrs, errent, ne sachant plus que faire,

La réalité sans remords les a pris à revers,

Tranquille, sans colère.


J’ai peur que les jours d’après ne soient pires que ceux d’hier,

Que l’illusion du verbe, ne soit qu’un autre enfer.

Changer de terre ?

Laissé faire ?

Ne rien faire

Se taire ?

Tout refaire ?

À nous de faire, ou pas…


FIN

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout