Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1*** "Matière à dire"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 1 « Renouveau »

Matière à dire

(Mai 2020)



Je n’ai plus de matière, c’est l’enfer,

Pensif et amer, plus un vers.

Mais j’espère, en de longues prières,

Faire affaire, sortir de l’ornière,

De la galère, des mots éphémères.

Mais que faire, lorsque les mots de misères

Vous mettent par terre, vous enterrent.

Cela reste un mystère, une chimère.

Mes mots sont pervers, Délétères,

Mes mots sont en guerres, en colère,

Mes mots couchés d’hier, dans l’ornière.

Ces Maux que l’on déterre, en guerres,

Pas de Marche arrière, de transfert.

Je rêve de mots subtils, de mots tranquilles,

Sortir les mots de leur exil, les rendre utiles.

Fini les mots futiles, les mots faciles,

J’aspire à des mots tactiles, habiles.

Des mots dits avec style, un peu fragiles,

Je rêve que mes mots vous transpercent,

Sans qu’ils ne vous agressent, pleins de tendresses.

La poésie est ma maîtresse, que mes mots caressent.

Espérant qu’ils vous percent, avec adresse.

Que votre tristesse disparaisse, sans paresse.

J’ai tant besoin de vous dire, ce qui transpire,

Tant que je respire, avant que je n’expire.

Il me faut tenir, sans me trahir,

Il me faut vous sentir, me dire, me lire.

Et plein de désirs, en saisir le sens,

J’ai tant besoin de vous dire, ce qui transpire.



FIN

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout