Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1 "Les humains ne sont pas des hommes"

Dernière mise à jour : 18 avr. 2021


Les humains ne sont pas des hommes




Que notre monde est bizarre,

Ou plutôt le monde humain.


Nous errons quelque part, entre beautés et flatulences,

Mensonges et vérités, entre le bien et le mal,

Nos langues déliées à toutes perfidies.


Les humains si fragiles d’atomes pensants.


Nous sommes tout en un, comme des couteaux suisses,

Sortants nos lames fières, de nos côtés obscurs,

Et trancher, toutes langues dissonantes.


Les humains sont si forts pour briser les plus faibles.


Par nos mots commués en armes persifflantes,

Au gré des vents soufflés, nous sommes transportés,

Ou bon lui semble, sur les pierres brûlées de son royaume.


Les humains volent comme des pierres.


Nos ailes déployées, ballottées aux quatre vents mauvais,

Fragiles comme des feuilles écrites de mots tendres,

Comme des mots soufflés, bien trop loin de l’oreille.


Les humains ne sont que poussières agglomérées.


Les cendres de nos vies en vols éparpillées,

Retombent et nourrissent, la terre nourricière,

En recyclages vertueux de notre matière.


Les humains ne sont pas des hommes.


Les humains comme des cœurs malades,

Ne reçoivent plus l’essence de la vie.

Ils meurent, incrédules, comme des sots.

Les humains ne regardent que le bout de leurs pieds.


(14/08/2020)

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout