Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1 "Bien sur"

Dernière mise à jour : 9 avr. 2021

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 1 « Renouveau »




Bien sur




Bien sûr,

Vous allez me manquer,

Vos vies sont ma vie.

Au soir de mon existence,

Jamais, je n’ai été aussi serein,

Jamais, je n’ai autant profité de vous.

Aujourd’hui, entre poésie et peinture

Mon âme se repose.

Chaque moment avec vous

Me profite,

Chaque appel,

Chaque son de vous me remplit.

Bien sûr,

Vous me manquerez,

Mais je suis prêt.

Vos vies maintenant vous appartiennent,

Je sais ce que vous êtes,

Ce que je vois me plaît,

Ce que je suis me plaît.

Je suis prêt à vieillir,

Prêt à mon avenir,

Demain existe encore.

Du temps, encore du temps,

Pour quelque temps encore.

Bien sûr tu me manqueras,

Mais,

Notre amour y survivra.

Nous nous retrouverons

Au-delà de nos vies,

Rien ne nous effacera,

Car je t’aime, à l’infini.

Bien sûr que,

Lorsque mon corps fatigué,

En fumerolles s’envolera,

Mes chaires évaporées

Libéreront mon âme.

Pas d’en terre,

Ni feux follets,

Juste des cendres,

Là où j’irai, nulle charne.

Bien sûr,

Vous y survivrez,

Vos vies reprendront leurs chemins,

Vos travails, vos enfants, vos couples,

Meubleront tous vos instants,

Toutes vos pensées.

Bien sûr j’y survivrai,

D’autres voyages m’attendront,

D’autres rives rafraîchissantes,

D’autres mondes irisant,

Ou nous nous reverrons.

Bien sûr, en attendant,

Profitons de chaque instant.

Gardons du temps pour vivre,

Profitons des bons moments,

Et comme dit la chanson,

« Aimons-nous vivants ».


(Juillet 2020)

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout