Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T1 "A l'ombre"

Du recueil de poésies « Le chant des arrosoirs » Tome 1 « Renouveau »

À l’ombre

(1976)



À l’ombre des gonfalons se déchire le monde.

À l’ombre des souvenirs se refait une vie.

À l’ombre d’un sourire se découpent deux dents jaunes.

À l’ombre des grands arbres les frais tapis de mousse.

À l’ombre d’un regard un cerveau qui estime.

À l’ombre de mes mains se dessine ton corps.

À l’ombre de mon chien se prélasse une puce.

À l’ombre de ma porte se dresse Nostradamus.

À l’ombre de mon stylo bleuette un petit poème.

À l’ombre de ma lampe une bonne paire de lunettes.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout