Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T3 "Le lit couché dans le salon"

Dernière mise à jour : 15 avr. 2021

Du recueil de poésies "Le chant des arrosoirs" Tome 3 "Ouvrir un chemin, caresser les étoiles"


Le lit couché dans le salon

Tous droits réservés

Laurent Ivaldi

22/12/2020

Les yeux rentrés sous les paupières,

Tournent dans une ronde folle.

Sous les regards des voyants,

Les mots inventent des silences.

Les yeux ne voient que le passé.


Le lit couché dans le salon aspire la pièce,

Et tout se qui s'y trouve est absorbé.

Elle ; est debout comme transparente.

Sur les murs leurs vies, bavardent

A tout jamais, des murs qui se racontent.


Couché dans le lit couché dans le salon,

Un sourire encore accroché aux draps,

Une vie somnole sous la couverture,

L'avenir, n'est plus que dans les rêves.


Elle ; dans le salon, erre sous ses yeux.

Pour l'instant ils sont encore deux.

Peu de présent plus d'avenir,

Il ne vivent plus que dans le passé,

Et leurs regards n'osent plus se croiser.


Le temps semble s'être arrêté,

Des cordes retiennent les horloges.

Une époque semble s'en aller,

C'est à la fin que le temps s'enfui,

Avant c'était juste la vie.


Mais il y a tant de vies d'avant,

Tout ce temps quand on y pense,

Âmes sœurs de soixante ans,

À bâtir des mondes de tendresses,

Jusqu'à ce qu'elles nous séparent.


Le lit couché dans le salon,

L'espoir, encore pour un instant.

Sous leurs yeux, le jour et la nuit,

Ne tissent plus rien comme avant,

L'heure est toujours là même.


Sur le lit couché dans le salon...

FIN

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout