Merci pour votre envoi !

Je viens comme le bois flotté
M'échouer sur votre rivage

T2 "J'éveille sur toi"

Dernière mise à jour : 11 avr. 2021

Du recueil "Le chant des arrosoirs" tome1 "Renouveau"


J’éveille sur toi




Je t’éveille à mes mains, pour que mes mains s’éveillent.

Femme de froissement, caresses paresseuses.

De te sentir moelleuse et douceur si humaine.

J’apprends que tu existes, toi qui n’existais pas.


Je t’éveille à mes mains, pour que mes mains t’éveillent.

Cent sens et sensuelle,

Je parcours ton corps, sinueux et immense.

Comme un serpent souriant, de tant de terres chaudes.


Je t’éveille à mes mains, pour que tes mains s’éveillent.

De tant de sensualités suggérées,

De rêves éveillés, de soupir assouvis.

De tant de câlins engourdis.


Je t’éveille à mes mains,

Pour que mes mains te veillent.

Du moindre gémissement,

Du moindre frémissement de toi,

Du moindre commencement d’émoi.


Je t’éveille à mes mains, pour que tes reins s’éveillent.

Forteresse, ouverte aux émois,

Je t’assiège, patient de tendresse,

Réveillant ton émoi de moi.


Je t’éveille à mes mains, pour que tes seins s’éveillent.

Cherchant jusqu’à l’ivresse la douceur de ton corps.

J’erre, jusqu’à me perdre, sur tes monts olympiens.

Sans cesse j’esquisse et tresse, tes formes de déesse.


Je t’éveille à mes mains et mes mains s’émerveillent.

De tant de laves rougissantes, surgissant de tes flancs.

De te sentir, frémissante, haletante, décadente,

Par tant de gestes osés cherchant à l’éveiller.


Je t’éveille à mes mains et ton corps s’émerveille.

Parcouru par des mains douces et caressantes.

Et ton corps se réveille, se laissant parcourir.

Toi, mon amante, mon amour, mon adorée.


(Octobre 2017)

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout